© 2017 - Tous droits réservés

La spiruline

Les origines

La spiruline (Arthrospira platensis) apparue il y a 3,5 milliards d’années est l'une des premières formes de vie sur la planète Terre. On parle d’algue, mais c’est plus précisément une cyanobactérie, c’est-à-dire une bactérie réalisant la photosynthèse.

Consommée depuis des siècles en zone intertropicale (chez les Aztèques ou les tribus Kanembous au Tchad), le monde occidental n'a découvert cet aliment d'exception que depuis le milieu des années 1960.

Un aliment exceptionnel

Les nombreuses vertus de la spiruline permettent de soulager de nombreux maux, par exemple chez les populations démunies du tiers monde, la consommation quotidienne de spiruline combat efficacement les cas de malnutrition aiguë chez les nourrissons.

En Occident, la spiruline offre au corps les nutriments essentiels à son bon fonctionnement grâce à son quadruple rôle : elle nourrit, détoxifie, stimule le système immunitaire et rééquilibre l'organisme.

La spiruline contient 60 à 70% de protéines hautement assimilables.

Spiruline et écologie

La culture de spiruline, généralement hors sol, n'impacte pas le milieu naturel.

Elle est économe en ressources naturelles : la production de spiruline possède un fort rendement par surface (20 fois le rendement du soja en protéines à l'hectare) .

De plus, sa production nécessite une faible consommation d'eau (4 fois moins que le soja et 40 fois moins que la viande de bœuf par kilo de protéines produit).